Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 09:34

bp.jpgSaint Ignace Martyr dit que le Sacerdoce est la plus grande de toutes les dignités créées. Saint Ephrem l’appelle une dignité infinie : La dignité du Sacerdoce est un miracle merveilleux, grand, immense, infini . Saint Chrysostome dit que, quoique le Sacerdoce soit exercé sur la terre, il doit néanmoins être rangé parmi les choses célestes. Cassien disait que le prêtre est placé plus haut que toutes les puissances de la terre et que toutes les hauteurs des cieux, et qu’il n’est inférieur qu’à Dieu seul. Et Innocent III ajoute que le prêtre est un médiateur entre Dieu et l’homme, inférieur à Dieu, mais plus grand que l’homme . Saint Denis appelle le prêtre un homme divin ; qui dit prêtre, dit homme divin . D’où le saint concluait que le Sacerdoce est une dignité divine. Aussi saint Ephrem croit que le Sacerdoce excède toute pensée . Et c’est assez de savoir que Jésus-Christ a dit que les prêtres doivent être traités comme sa personne elle-même : Qui vos audit, me audit ; et qui vos spernit, me spernit (Luc X, 16). Ce qui fait dire à saint Jean Chrysostome : Qui honore le prêtre, honore le Christ ; et qui offense le prêtre, offense le Christ .

En second lieu, l’on doit apprécier la dignité des prêtres, par la grandeur des fonctions qu’ils exercent. Les prêtres sont les élus du Seigneur pour traiter sur la terre tout ce qui concerne ses affaires et ses intérêts divins : Genus divinis ministeriis mancipatum . Le ministère sacerdotal est appelé par saint Ambroise une profession divine. Le prêtre est le ministre que Dieu destine à lui servir en qualité d’ambassadeur public de toute son Eglise, pour l’honorer et pour obtenir ses grâces pour tous les fidèles. L’Eglise entière ne peut pas honorer Dieu et en obtenir des grâces aussi bien que peut le faire un seul prêtre qui célèbre la messe ; car l’Eglise, sans les prêtres, ne pourrait honorer Dieu d’une manière plus grande qu’en lui sacrifiant la vie de tous les hommes ; mais la vie de tous les hommes quel prix a-t-elle en comparaison du sacrifice de la vie de Jésus-Christ, qui est un sacrifice d’une valeur infinie ? Et que sont devant Dieu les hommes, sinon un peu de poussière ? (Is. XL, 15). Ils ne sont même rien : toutes les nations sont comme rien devant lui (Is. XL, 17). De sorte que le prêtre, en célébrant une messe, honore bien plus Dieu, en lui sacrifiant Jésus-Christ, que si tous les hommes en mourant lui sacrifiaient leur vie. De plus, le prêtre, par l’oblation d’une seule messe, honore infiniment plus Dieu que ne l’ont honoré, et que ne l’honoreront tous les anges et les saints du ciel réunis à la Vierge, car ils ne peuvent pas lui rendre un culte infini, comme celui que lui rend un prêtre en offrant le sacrifice de l’autel.

mil_euc_Lanciano_1.jpgLe prêtre, en célébrant la messe, offre à Dieu de dignes actions de grâces pour toutes les faveurs qu’il a faites même aux bienheureux du paradis, actions de grâces que tous les bienheureux du paradis ne peuvent pas lui rendre dignement ; et c’est pour ce motif aussi que la dignité du prêtre est supérieure à toutes les dignités, même célestes. De plus, le prêtre est l’ambassadeur du monde entier auprès de Dieu, pour en obtenir les grâces pour toutes les créatures. Le prêtre traite familièrement avec Dieu , dit saint Ephrem. Il n’y a pas de porte fermée pour les prêtres.
Jésus-Christ est mort pour créer un prêtre. Il n’était pas nécessaire en effet que notre Rédempteur mourût pour sauver le monde, c’était assez d’une goutte de sang, d’une larme, d’une prière pour obtenir le salut du monde entier, car il y aurait eu dans cette seule prière tant de mérite qu’elle aurait suffi pour sauver non seulement un monde, mais mille mondes ; mais la mort de Jésus-Christ a été nécessaire pour créer un prêtre, car où aurait-on trouvé la victime qu’offrent à Dieu les prêtres de la loi nouvelle ? Où aurait-on trouvé une victime assez sainte et immaculée pour rendre à Dieu un honneur digne de lui ? Oh ! toutes les vies des hommes et des anges ne sont pas suffisantes pour rendre à Dieu la gloire que lui rend un prêtre en disant la messe.
La dignité du prêtre se mesure encore au pouvoir qu’il a sur le corps réel, et sur le corps mystique de Jésus-Christ. Quant au corps réel, c’est un article de foi que, quand le prêtre prononce les paroles de la consécration, le Verbe incarné est obligé d’obéir, et de venir entre ses mains sous les espèces sacramentelles. On est étonné quand on lit que Dieu obéit à Josué : obediente Deo voci hominis, et qu’il fit arrêter le soleil à la voix de cet homme : Soleil, ne te meus point contre Gabaon… Le soleil s’arrêta au milieu du ciel (Josué X, 12-13). Mais l’on doit s’étonner bien davantage que Dieu, obéissant à quelques paroles du prêtre Ceci est mon corps , descende sur l’autel, ou partout ailleurs où le prêtre l’appelle, et toutes les fois qu’il l’appelle, vienne se mettre dans les mains du prêtre, quand bien même il serait son ennemi. Et depuis qu’il y est descendu, il y reste à la disposition du prêtre, qui peut le transporter d’un lieu à l’autre, soit qu’il le renferme dans le tabernacle, soit qu’il l’expose sur l’autel, ou le transporte hors de l’église. Il est en son pouvoir, s’il le veut, de s’en nourrir lui-même ou de le donner aux autres.

tradition_instruments.jpgQuant au corps mystique de Jésus-Christ qui consiste dans tous les fidèles, le prêtre a le pouvoir des clefs ; c’est-à-dire, qu’il peut délivrer le pécheur de l’enfer, et le rendre digne du paradis, en le rendant, d’esclave du démon qu’il était, un véritable fils de Dieu ; et Dieu lui-même s’est obligé de sanctionner le jugement du prêtre, et de pardonner, ou de ne pas pardonner, selon que le prêtre absout le pénitent, ou le condamne, pourvu cependant qu’il soit bien disposé. Le pouvoir de juger donné au prêtre est si grand que le jugement céleste se règle sur son propre jugement .
Dieu confirme la sentence que le prêtre prononce La sentence de Pierre précède la sentence du Rédempteur ; le Seigneur suit le serviteur, et tout ce que ce dernier juge ici-bas, le Seigneur l’approuve au ciel dit saint Pierre Damien.
Si notre Rédempteur descendait dans une église, et qu’il se mît dans un confessionnal pour administrer le sacrement de pénitence, et qu’un prêtre se trouvât placé dans un autre confessionnal, Jésus dirait : Ego te absolvo , le prêtre dirait en même temps, Ego te absolvo , et les pénitents seraient également absous par l’un et par l’autre. Quel honneur ne serait-ce pas pour un sujet, si un roi lui accordait le privilège de délivrer de prison qui bon lui semblerait ? Mais n’est-il pas bien plus grand le pouvoir étonnant que Dieu le Père a accordé à Jésus-Christ, et Jésus-Christ aux prêtres de délivrer de l’enfer non seulement les corps, mais encore les âmes, dit saint Jean Chrysostome.
S J M Vianney 7Ainsi donc la dignité sacerdotale est la plus noble des dignités de ce monde. Elle est supérieure à toutes les dignités des rois, des empereurs et des anges, affirme saint Bernard. Saint Ambroise dit que la dignité des prêtres diffère de celle des rois, comme l’or diffère du plomb. (…) Saint François d’Assise disait : Si je voyais un ange du ciel et un prêtre ensemble, je plierais d’abord le genou devant le prêtre, ensuite devant l’ange .
Le pouvoir du prêtre est supérieur à celui de la Sainte Vierge, car si la Mère de Dieu peut prier pour une âme, et obtenir en priant ce qu’elle veut, elle ne peut cependant l’absoudre de la moindre des fautes. Innocent III dit : Bien que la Sainte Vierge fût plus excellente que les Apôtres, ce n’est pas à elle mais à eux que le Seigneur a confié les clefs du royaume des cieux . Saint Bernardin de Sienne s’écrie : Vierge bénie, je vous prie de m’excuser : je ne parle pas contre vous en disant que le Sacerdoce est au-dessus de vous . Et il en donne pour raison que Marie conçut Jésus-Christ une seule fois, mais que le prêtre en consacrant le conçoit autant de fois qu’il le veut, de manière que si la personne du Rédempteur n’eût pas encore été dans le monde, le prêtre en proférant les paroles de la consécration, ferait naître cette grande personne de l’Homme-Dieu. O vénérable dignité des prêtres, dans les mains desquels le Fils de Dieu s’incarne comme dans le sein de la Vierge ! dit saint Augustin.

 

http://www.sodalitium.eu/

Repost 0
Published by oblatio-munda
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 19:48

Nous publions une nouvelle version de cette liste et nous demandons, comme d’habitude, aux différents sites qui ont publié ce répertoire d’offrir désormais la version corrigée. Nous remercions tout le monde. 

 

Pour télécharger la liste, veuillez cliquer ICI.

Repost 0
Published by oblatio-munda
commenter cet article
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 09:19

Les messes mensuelles que plusieurs prêtres ont célébrées gracieusement pour le triomphe de la Sainte Eglise et lunité dans la Charité de tous les fidèles professant intégralement la Foi catholique ont pris fin en ce mois de janvier. Nous remercions bien vivement chacun des prêtres qui ont offert la sainte messe à cette intention ainsi que tous ceux qui s’y sont unis par la prière. Mais cette intention doit rester bien présente à nos cœurs et nous ne devons cesser de prier et de faire pénitence pour hâter le Règne du Cœur de Jésus par le Cœur immaculé de Marie. Bonne et sainte année à tous.

Repost 0
Published by oblatio-munda
commenter cet article
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 22:36

Une bonne résolution à prendre en rentrant dans l’Avent et dans une nouvelle année liturgique : fixer les dates de votre prochaine retraite spirituelle.

Toutes les dates des exercices spirituels en 2013 seront désormais disponibles sur notre site dans la
rubrique “Exercices spirituels”.

Prochains exercices spirituels, fin décembre 2012 : du mercredi 26 décembre à 18h au lundi 31 décembre 2012 à 16h, dans le Dauphiné (pour hommes et dames).
Inscrivez-vous au plus tôt.

 

http://www.sodalitium.eu/ 

Repost 0
Published by oblatio-munda
commenter cet article
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 22:23

001_ImmaculeeConceptionCano.jpgNous vous rappelons :
- la Supplique à la Médaille miraculeuse à réciter mardi 27 novembre
- la Neuvaine à l’Immaculée-Conception à commencer jeudi 29 novembre
- la fête de l’Immaculée-Conception samedi 8 décembre.
Que toutes ces dévotions à l’Immaculée-Conception nous aident à rentrer dans l’Avent, “en esprit et en vérité”.

Nous vous rappelons que le 7 décembre, vigile de l’Immaculée-Conception, est jour de jeûne et abstinence.

Pour aider les enfants à bien préparer la fête de l’Immaculée-Conception et la fête de Noël durant l’Avent, pensez à utiliser le tout dernier bulletin de la Croisade Eucharistique qui est téléchargeable sur notre site (voir le lien plus bas). En plus du bulletin vous sont proposés de magnifiques trésors, d’abord pour l’Immaculée-Conception puis durant l’Avent jusqu’à Noël.

Pour les plus grands, nous vous recommandons le dernier bulletin de l’Apostolat de la Prière (voir le lien plus bas).

 

http://www.sodalitium.eu/ 

Repost 0
Published by oblatio-munda
commenter cet article
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 22:09

Aux premières heures du dimanche 18 novembre, est décédé l'abbé Luigi Villa, prêtre fondateur des “Operaie di Maria Immacolata” (Ouvrières de Marie Immaculée) et directeur du mensuel de Brescia “Chiesa viva” (Église vivante). L’abbé Villa était né à Lecco le 3 février 1918, et a été ordonné prêtre le 28 juillet 1942, dans l’Institut missionnaire fondé par le Père Comboni. En 1956, il quitta l’Institut religieux missionnaire, et fut incardiné successivement dans les diocèses de Ferrare, de Chieti et enfin de Brescia, où il s’établit définitivement. Docteur en Théologie, fondateur, dès 1967, de la maison d’éditions “Civiltà”, il fut très estimé à Rome sous le Pontificat de Pie XII : au premier Congrès International d’Études du Mouvement “Chiesa viva”, qui se tint à Rome du 1er au 4 octobre 1974, l’abbé Villa put compter, entre autres, sur la participation des cardinaux Ottaviani, Parente, Palazzini et Oddi, ainsi que celle de théologiens tels le Père Roschini, le Père Fabro, le Père Joseph de Sainte Marie (Salleron), l’abbé Luc Lefèvre (de la “Pensée Catholique”) et de beaucoup d’autres, même étrangers ; de manière surprenante, il reçut aussi des lettres d’encouragement du cardinal vicaire, Poletti, et du cardinal Seper. En effet, bien que se situant dans le sillon de l’enseignement de Pie XII, et bien que critiquant l’après-Concile, l’abbé Villa, à travers les pages de sa revue “Chiesa Viva”, dont le premier numéro remonte à septembre 1971, demeura longtemps parmi ceux qui acceptaient tant le Concile Vatican II, que la réforme liturgique et le nouveau missel, qu’il a, entre autres, continué à utiliser habituellement, même quand sa revue, en perdant ainsi appuis et approbations, commença à critiquer toujours plus le Concile et la réforme liturgique. Il le fit, aussi, en dénonçant les infiltrations maçonniques dans l’Église – comme l’avait déjà fait l’abbé Putti avec son bimensuel antimoderniste “Si si no no” (publication née en 1975 à Grottaferrata) – mais en péchant souvent par un manque total de sens critique et de vérification des sources, jetant ainsi parfois le discrédit sur ce qu’aurait été une bataille antimaçonnique bien plus efficace. L’autre incohérence qui, à notre avis, a miné le travail de l’abbé Villa a été celle, déjà signalée, d’attaquer à juste titre le Concile Vatican II et ses réformes, mais de demeurer en même temps en communion avec les auteurs de ces réformes, qu’il dénonçait pourtant ouvertement ces dernières années, et tout en restant, nous le répétons, de manière inexplicable, lié au nouveau rite qu’il condamnait pourtant dans ses écrits ou dans ceux de ses collaborateurs.

Nous ne savons pas quelle suite auront les œuvres qu’il a fondées au cours de son long apostolat terrestre, œuvres qui, ces dernières années, lui avaient attiré la faveur de plusieurs sédévacantistes étrangers, ignorants des réelles positions de l’abbé Villa. Eu égard au passé, malgré les critiques inévitables, on ne peut ignorer un aussi long et courageux travail de la part d’un prêtre qui – avec l’intention de défendre la Foi – a su renoncer aux honneurs du monde et à une avantageuse et tranquille carrière ecclésiastique. C’est pourquoi, la revue “Sodalitium”, née seulement en 1983, adresse un respectueux salut à l’un des pionniers de la défense de la Tradition catholique en Italie, et demande à tous ses lecteurs une prière pour le repos de l’âme sacerdotale de l’abbé Luigi Villa.

 

http://www.sodalitium.eu/

Repost 0
Published by oblatio-munda
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 21:01

Pour répondre à notre désir d’améliorer le répertoire des centres de messes “non una cum” que nous avons publié, des corrections à apporter nous ont été transmises, que nous voulons prendre en compte. C’est pourquoi, nous publions une nouvelle version de cette liste et nous demandons aux différents sites qui ont publié ce répertoire d’offrir désormais la version corrigée. Nous remercions tout le monde.

 

Pour télécharger la liste, veuillez cliquer ICI.

Repost 0
Published by oblatio-munda
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 17:03

Les prêtres et les séminaristes de notre Institut suivront une retraite spirituelle à Verrua Savoia du lundi 17 au samedi 22 septembre prochain. A cette occasion, ils se recommandent à vos prières et préviennent qu’ils ne seront pas joignables durant ces cinq jours, sauf cas de nécessité.

 

Le samedi 29 septembre, Mgr Geert Stuyver confèrera l’ordination sacerdotale à l’abbé Nathanaël Steenbergen à Verrua Savoia. Nous recommandons l’ordinand à vos prières et vous invitons à vous joindre à la neuvaine de prières à son intention à partir du 20 septembre (par la récitation quotidienne du Veni Creator).

 

http://www.sodalitium.eu/

Repost 0
Published by oblatio-munda
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 16:58

Deux lectures pour nous aider à sanctifier nos journées :

- le dernier bulletin de la Croisade eucharistique : à télécharger ici

- le dernier bulletin de l’Apostolat de la Prière : à télécharger ici


L’intention de prière pour septembre 2012 : “Pour la création et le développement des écoles catholiques et pour les étudiants”, la dizaine de chapelet à offrir est le recouvrement de l’Enfant-Jésus au temple enseignant aux docteurs de la loi, la vertu à pratiquer est le zèle pour la propagation de la Foi.

L’intention de prière pour octobre 2012 : “Pour la propagation et la connaissance du Saint-Sacrifice de la Messe, oblation pure”, la dizaine de chapelet à offrir est la crucifixion et la mort de Jésus.

L’intention de prière pour novembre 2012 : “
Pour que les catholiques pratiquent la vertu de force”, la dizaine de chapelet à offrir est le portement de la Croix.

 

http://www.sodalitium.eu/

Repost 0
Published by oblatio-munda
commenter cet article
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 13:53

Pour répondre à notre désir d’améliorer le répertoire des centres de messes “non una cum” que nous avons publié, des corrections à apporter nous ont été transmises, que nous voulons prendre en compte. C’est pourquoi, nous publions une nouvelle version de cette liste et nous demandons aux différents sites qui ont publié ce répertoire d’offrir désormais la version corrigée. Nous remercions tout le monde. Vous trouverez ci-dessous le texte de l’introduction que l’on peut lire dans ce répertoire des centres de messes.

 

Pour télécharger la liste, veuillez cliquer ICI.

 

Note : Voici une liste des chapelles et des centres de Messe appartenant à différents groupes et communautés professant intégralement la foi catholique, apostolique, romaine, et qui en conséquence soutiennent publiquement la vacance actuelle du Siège Apostolique. Pour ce motif, ne figurent pas ici ceux qui professent des hérésies ou des erreurs contraires à l’enseignement de la Sainte Église Catholique Romaine, à sa doctrine, à sa discipline ou à sa théologie : comme c’est le cas pour ceux qui sont en rapport avec les “orthodoxes” ou les “vieux catholiques” ; ou aussi avec les “conclavistes” ou avec ceux qui nient le baptême de désir ou nient la validité des ordinations de Mgr Ngo-dinh-Thuc ou de Mgr Lefebvre ; ou ceux qui ont reçu les Ordres de manière douteuse ou contraire à l’esprit et à la pratique de l’Église (comme c’est le cas pour les “lignées épiscopales” qui descendent des “évêques mariés”) ; ou ceux qui collaborent avec la Fraternité Saint Pie X ou avec les communautés “Ecclesia Dei” ou “Motu proprio”. Les centres de Messe de cette liste n’appartiennent à personne qui, d’après nos connaissances, soit inclus dans les catégories que nous venons de mentionner. Toute aide pour améliorer, compléter ou corriger cette liste – compte tenu des critères exposés – est bienvenue.

Repost 0
Published by oblatio-munda
commenter cet article

Nous Contacter

Oblatio Munda

rpguerard.JPG

« Il faut que dure sur terre l’Oblation pure,

l’Oblatio munda.

Certains me prêtent l’intention de vouloir “ sauver

l’Église ”. Je refuse au contraire de m’associer avec

ceux qui professent ce propos “ in directo ”.

Car Dieu seul, Jésus seul sauvera Son Église dans

le Triomphe de Sa Mère. De ce fait, je suis certain.

Je n’ai pas à savoir le “ comment ”.

Par contre, je crois devoir tout sacrifier, faire tout ce

qui est en mon pouvoir, pour que perdure sur terre

l’Oblatio munda ».

Mgr Guérard des Lauriers

(Sodalitium n° 13, mars 1988)

  Spiritual Father of Sedevacantsm

«  Je ne me suis pas fait prêtre pour

commettre des sacrilèges ».

Padre Joaquin Saenz y Arriaga, S.J.

   p.barbara

« Le devoir de défendre la Messe est

un honneur et c’est une grâce ».

Père Noël Barbara

  

vinson

« Nous avons un phare de vérité, c’est Rome !

Soyons des passionnés de Rome. Ayons pour

certain que celui qui est désaffectionné

de Rome est déjà tombé dans l’erreur ;

et qu’on ne peut être dans une erreur

(fondamentale, sérieuse) sans qu’il y ait

une désaffection pour Rome. Demandons

cet amour pour la Vérité et pour l’Eglise ».

 Père Georges Vinson

   

null  Le blog en espagnol

 

 

Recherche

Catégories