Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 04:18

MoHoTrSeMgr Dolan rappelle que c’est un devoir fondamental pour les Catholiques français, en tant que détenteurs d’un héritage spirituel si glorieux, de faire don de leur vie au Christ, de protéger la doctrine catholique, et de mener un combat incessant contre les ennemis de notre Mère, la Sainte Eglise Catholique, Apostolique et Romaine. Et il n’est pas de manière plus absolue pour se mettre au service du Christ, que d’offrir sa vie et de devenir prêtre.

 

Cet appel aux vocations françaises par un évêque américain peut surprendre. Mais il s’explique par le fait que le Séminaire Most Holy Trinity compte, parmi ses professeurs et ses séminaristes, des francophones et des Français:

 

- le Recteur du Séminaire, Mgr. Donald J. Sanborn, professeur de philosophe, de théologie et d’Ecritures Saintes, parle couramment le français et connaît parfaitement bien la culture de la France.

- M. l’abbé Anthony Cekada, professeur de droit canon et de liturgie, parle le français.

- M. l’abbé Carlos Ercoli parle couramment le français.

- M. l’abbé Joseph Selway, professeur de latin, parle le français.

 

MoHoTrSeIITous les cours donnés aux séminaristes peuvent être assurés en Français. Enseignant généralement en américain, les professeurs n’hésitent pas à changer de langue si un problème se présente, ou bien même d’enseigner en français.

  

Que ce soit à la chapelle du séminaire ou à l’église paroissiale, la liturgie est intimement liée à la France par les objets qui sont employés.

Nous possédons en outre les restes d’un martyr français, le Bienheureux Augustin Schofler, martyrisé en Chine. Il était originaire d’Alsace, et constitue l’exemple parfait pour un séminariste français du sacrifice qu’un autre Français n’a pas hésité à faire de sa vie dans une terre lointaine et étrangère.

 

Mais les liens avec la France sont encore plus étroits et plus forts lorsque l’on aborde l’apostolat, et notamment celui de Mgr Dolan. Son Excellence conduit un important apostolat sur la terre de France.

 

MoHoTrSeIIIDevant le caractère très francophone du séminaire Most Holy Trinity, un Français voulant devenir prêtre ne doit pas craindre de venir en Amérique. Il y retrouvera une partie de la France, d’autres Français, et apprendra aussi à connaître une autre culture et un autre peuple. C’est une expérience intéressante, et presque nécessaire: faire son séminaire dans un autre pays permet de mieux comprendre l’universalité de la Sainte Eglise Catholique. Car si Français et Américains ne parlent pas la même langue, ils utilisent la même langue pour offrir le sacrifice de la Sainte Messe. De cette manière, nous pouvons nous rendre compte qu’avant d’être Français ou Américains, nous sommes Catholiques d’abord, et que ce soit à Détroit ou à Paris, la Sainte Messe est la même, la doctrine est la même, les racines sont les mêmes.

 

Christus vincit!

Christus regnat!

Christus imperat!

 

http://www.traditionalmass.org/

Partager cet article

Repost 0
Published by oblatio-munda
commenter cet article

commentaires

Nous Contacter

Oblatio Munda

rpguerard.JPG

« Il faut que dure sur terre l’Oblation pure,

l’Oblatio munda.

Certains me prêtent l’intention de vouloir “ sauver

l’Église ”. Je refuse au contraire de m’associer avec

ceux qui professent ce propos “ in directo ”.

Car Dieu seul, Jésus seul sauvera Son Église dans

le Triomphe de Sa Mère. De ce fait, je suis certain.

Je n’ai pas à savoir le “ comment ”.

Par contre, je crois devoir tout sacrifier, faire tout ce

qui est en mon pouvoir, pour que perdure sur terre

l’Oblatio munda ».

Mgr Guérard des Lauriers

(Sodalitium n° 13, mars 1988)

  Spiritual Father of Sedevacantsm

«  Je ne me suis pas fait prêtre pour

commettre des sacrilèges ».

Padre Joaquin Saenz y Arriaga, S.J.

   p.barbara

« Le devoir de défendre la Messe est

un honneur et c’est une grâce ».

Père Noël Barbara

  

vinson

« Nous avons un phare de vérité, c’est Rome !

Soyons des passionnés de Rome. Ayons pour

certain que celui qui est désaffectionné

de Rome est déjà tombé dans l’erreur ;

et qu’on ne peut être dans une erreur

(fondamentale, sérieuse) sans qu’il y ait

une désaffection pour Rome. Demandons

cet amour pour la Vérité et pour l’Eglise ».

 Père Georges Vinson

   

null  Le blog en espagnol

 

 

Recherche

Catégories