Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 21:15

Une Étape Importante pour Restaurer la Liturgie Traditionnelle    

 

Le Missel d’autel antérieur à 1955 est enfin réimprimé !

 

Par M. l’Abbé Anthony Cekada  

 

www.SGGResources.org  

 

Pendant les vingt dernières années ou à peu près, les catholiques qui critiquent la réforme de la Messe postérieure à Vatican II sont devenus de plus en plus conscients que le nouveau rite n’est pas venu de nulle part, et que assez peu de ses éléments apparurent comme ballons d’essai dans les changements liturgiques promulgués par Pie XII et Jean XXIII pendant les années 1955-1962. Cependant, tout le monde sait maintenant que la personne principalement responsable de ces changements antérieurs à Vatican II est le même homme qui supervisa personnellement la création de la Nouvelle Messe après Vatican II : le Père Annibale Bugnini.    

 

J’ai moi-même abondamment écrit sur les raisons du retour au Missel d’avant 1955 comme faisant partie d’un programme pour restaurer la liturgie catholique intégrale, traditionnelle et atemporelle. Les formes provisoires qui ouvrirent la voie aux changements d’après Vatican II, particulièrement le Missel de Jean XXIII de 1962 autorisé par Benoît XVI en 2007, représentent la transition plutôt que la tradition.  

 

Pour cette raison, mon livre Work of Human Hands: A Theological Critique of the Mass of Paul VI (Le Fruit du Travail des Hommes : Critique Théologique de la Messe de Paul VI) contient un Appendice intitulé Which Missal Should Be Used (Quel Missel Doit Être Utilisé), qui recommande que tous les groupes traditionalistes retournent à l’usage du Missel plus ancien. Je conclus en exprimant l’espoir qu’il serait un jour réimprimé.

 

Comme les faits malheureux à propos des changements avant Vatican II devinrent plus largement connus, il y eut inévitablement plus d’appels à un retour aux anciens Missel, rubriques et calendrier. Cependant, tandis que d’excellentes éditions Latin-vernaculaire de l’ancien Missel et son pendant, le livre de chants Liber Usualis, ainsi que lexcellente édition annuelle de lOrdo du prêtre chez St. Lawrence Press, ont été largement disponibles depuis plusieurs décennies, les exemplaires du Missel d’autel du prêtre sont devenus de plus en plus difficiles à trouver.  

 

Je suis maintenant ravi d’annoncer que ce problème a été résolu. Au début du mois, Roman Catholic Archive, une maison d’éditions de livres liturgiques traditionnels récemment fondée, a annoncé qu’elle réimprimerait une nouvelle édition de haute qualité du Missel d’autel antérieur à 1955. C’est un projet que beaucoup de prêtres traditionalistes espéraient depuis très, très longtemps.  

 

Par une heureuse coïncidence, ce Missel apparaît en 2014, le centième anniversaire de la mort du Pape St Pie X. Parce qu’il fut le résultat final des réformes liturgiques implémentées par ce grand pape et marteau des modernistes, il est souvent appelé avec justesse “le Missel de St Pie X”.  

 

Étant donné qu’un Missel est en usage permanent chaque jour pendant des années voire des décennies, la qualité physique du livre est une considération primordiale. Sur ce point, l’annonce de parution de l’éditeur affirme :  

 

“ Ce Missale est fait avec le savoir-faire le plus excellent disponible aujourd’hui. La reliure est en véritable cuir trois fois renforcé avec pages de garde dorées qui s’étendent à plat quand on ouvre. L’estampage doré sur les couvertures intérieures et extérieures est vraiment approprié pour un autel. Les onglets sont en cuir véritable et les nerfs du dos sont faits à partir de matériaux naturels. Ce Missale est fait pour durer ”.  

 

Il est publié à une taille pratique, 11.5” x 8.5” x 2.75” (29cm x 22cm x 7cm), qui le rend convenable pour un usage sur grands et petits autels. C’est aussi une taille commode pour l’étude sérieuse. L’agencement et le style des pages montrées dans l’annonce de parution sont très séduisants. Les gravures traditionnelles du Missel sont intégrées pour embellir les fêtes majeures.  

 

J’ai parlé avec l’éditeur aujourd’hui. Il est très engagé dans ce projet, et y a travaillé cinq années durant. Il y a investi ses fonds propres, et semble très bien informé de tous les éléments impliqués dans un projet aussi complexe que celui-ci. Il se montra également reconnaissant pour un certain nombres de suggestions pratiques que je fis à propos de détails que seul un prêtre (et fanatique de la liturgie tel que je suis) remarquerais : où placer les mémoires communes pour qu’elles soient facilement accessibles, certaines tournures de pages (c’est-à-dire un agencement intelligent de certains passages pour que lecture ne soit pas interrompue), le nombre de signets, l’ajout de certains textes plus récents qui pourraient avoir été oubliés, etc.

 

Le prix de souscription avant parution du Missel est de $ 450 (environ € 330). C’est tout à fait raisonnable, pour un livre de haute qualité qui doit être utilisé chaque jour par plusieurs prêtres durant des décennies.  

 

Qui doit le commander ?  

 

1. Chaque prêtre et chaque église utilisant le Missel d’avant 1955. Évidemment! Quel que soit le livre maintenant sur votre autel, il ne va pas durer pour toujours. Il y a des chances que le Missel que vous utilisez est en train de s’user ou est déjà usé. Remplacez-le maintenant, ou au moins achetez-en un autre à mettre en réserve. Vous ne savez jamais quand un nouveau Missel sera disponible.    

2. Les étudiants de liturgie sacrée. Il n’y a vraiment rien de tel que d’avoir un vrai livre, de bonne taille et avec une bonne reliure à utiliser pour l’étude, surtout de la liturgie sacrée, qui est menée dans le monde réel, plutôt que dans le virtuel.    

3. Les Prêtres qui pensent à utiliser le vieux Missel. Si vous utilisez le Missel de ‘62, avoir cette nouvelle édition vous donnera une base concrète pour comparer la liturgie d’avant 1955 avec la version que vous utilisez. L’ancienne liturgie n’est pas aussi compliquée que certaines personnes le disent !    

4. Les Prêtres qui utilisent quelques révisions de Pie XII. Étonnamment, ce Missel vous sera de plus d’utilité que la version de ‘62. Pie XII ordonna qu’aucun changement ne soit fait dans les textes des missels, par conséquent presque tout, dans ce Missel, en dehors de la Semaine Sainte, est identique au Missel que vous utilisez. La différence principale est que ce sera un livre nouveau, propre ! Pour ceux qui veulent encore utiliser la Semaine Sainte révisée, elle est toujours facilement disponible dans un livre séparé, l’Ordo Hebdomadæ Sanctæ.    

 

L’imprimeur et le relieur exigent un acompte considérable, par conséquent plus tôt l’éditeur obtiendra les commandes, plus vite ces livres précieux seront disponibles. Soutenez ce projet – c’est une étape importante dans le processus pour restaurer partout la liturgie traditionnelle – et commandez-en un ou plusieurs exemplaires !   

 

    Pour les commandes et informations, cliquez ici.

 

Missal RedMissal-Red-2.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by oblatio-munda
commenter cet article

commentaires

Nous Contacter

Oblatio Munda

rpguerard.JPG

« Il faut que dure sur terre l’Oblation pure,

l’Oblatio munda.

Certains me prêtent l’intention de vouloir “ sauver

l’Église ”. Je refuse au contraire de m’associer avec

ceux qui professent ce propos “ in directo ”.

Car Dieu seul, Jésus seul sauvera Son Église dans

le Triomphe de Sa Mère. De ce fait, je suis certain.

Je n’ai pas à savoir le “ comment ”.

Par contre, je crois devoir tout sacrifier, faire tout ce

qui est en mon pouvoir, pour que perdure sur terre

l’Oblatio munda ».

Mgr Guérard des Lauriers

(Sodalitium n° 13, mars 1988)

  Spiritual Father of Sedevacantsm

«  Je ne me suis pas fait prêtre pour

commettre des sacrilèges ».

Padre Joaquin Saenz y Arriaga, S.J.

   p.barbara

« Le devoir de défendre la Messe est

un honneur et c’est une grâce ».

Père Noël Barbara

  

vinson

« Nous avons un phare de vérité, c’est Rome !

Soyons des passionnés de Rome. Ayons pour

certain que celui qui est désaffectionné

de Rome est déjà tombé dans l’erreur ;

et qu’on ne peut être dans une erreur

(fondamentale, sérieuse) sans qu’il y ait

une désaffection pour Rome. Demandons

cet amour pour la Vérité et pour l’Eglise ».

 Père Georges Vinson

   

null  Le blog en espagnol

 

 

Recherche

Catégories