Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 09:56

“Donnez-moi des mères vraiment chrétiennes et je sauverai le monde qui s’enlise” disait saint Pie X.

La Sainte Eglise traverse une crise effroyable, crise de l’Autorité, crise du sacerdoce. Les âmes se perdent car il n’y a pas suffisamment de prêtres, de saints prêtres et pas suffisamment d’âmes qui prient, qui se sanctifient pour les prêtres. Et pourtant, combien la prière fervente peut toucher le Sacré Cœur de Jésus ! Voici un exemple de prières pour les vocations à méditer.

La petite bourgade de Lu Monferrato, sise en Italie du Nord, à 90 km à l’Est de Turin comptait quelques 4000 habitants à la fin du XIXème siècle. Cette bourgade serait restée inconnue si, en 1881, quelques mères de famille n’avaient pas pris une décision qui allait avoir de grandes répercussions.

Plusieurs mamans désiraient de tout cœur voir un de leurs fils devenir prêtre ou une de leurs filles se consacrer totalement au service du Seigneur. Elles commencèrent dons par se réunir tous les mardis pour l’adoration du Saint-Sacrement, sous la direction de leur curé, Monseigneur Alessandro Canora, et à prier ensemble pour les vocations. Tous les premiers dimanches du mois, elles communiaient à cette intention. Après la messe, toutes les mamans se réunissaient et priaient ensemble pour obtenir de saintes vocations religieuses. Grâce à la prière pleine de confiance de ces mamans et à l’ouverture de cœur de ces parents, les familles vivaient dans un climat de paix, de sérénité et de piété joyeuse qui permit à leurs enfants de discerner leur vocation beaucoup plus facilement. Voici leur prière :

“Mon Dieu, faites qu’un de mes fils devienne prêtre ! Je veux vivre moi-même en bonne chrétienne. Je veux conduire mes enfants au Bien pour obtenir la grâce de pouvoir Vous offrir, Seigneur, un saint prêtre”.

La prière que les mères de Lu récitaient était brève, simple et profonde mais combien efficace ! En l’espace de cinquante ans, cette petite bourgade donna à l’Eglise 323 prêtres, religieux ou religieuses ! Trois cent-vingt-trois vocations ! 152 prêtres et 171 religieuses. Dans certaines familles, il y eut parfois 3 ou 4 vocations. L’exemple le plus connu est celui de la famille Rinaldi. Le Seigneur appela 7 enfants : 2 filles entrèrent chez les Salésiennes, 5 garçons devinrent prêtres Salésiens. Le plus connu de ces cinq frères fut Filippo Rinaldi qui fut le troisième successeur de Don Bosco.

Beaucoup de jeunes de Lu entrèrent chez les Salésiens ; rien d’étonnant à cela puisque Don Bosco se rendit quatre fois à Lu. Il assista à la première messe de son fils spirituel, Don Filippo qui aimait à se rappeler la foi des familles  de Lu ; “Une foi qui faisait dire à nos parents : le Seigneur nous a donné des enfants et s’Il les appelle, nous ne pouvons quand-même pas dire non”.

Tous les dix ans, un grand rassemblement réunissait tous ceux qui étaient encore vivants parmi ces vocations, venant des quatre coins du monde. Une photo, unique dans l’histoire de l’Eglise nous montre un de ces rassemblements qui eut lieu en septembre 1946.

Ainsi, pendant cinquante ans, il y eut chaque année une floraison de premières messes, alors que dans les villages voisins, il n’y en avait pas une seule. Heureuse paroisse vraiment comblée de bénédictions !

Telle est la puissance de la prière des mamans lorsqu’elles demandent des prêtres. Le Bon Dieu attend leurs prières pour faire fleurir les vocations.

Nous proposons donc à toutes les mamans, les grand-mères qui le désirent, d’offrir leur communion et de réciter ensemble la prière “des femmes de Lu Monferrato” ou une autre prière semblable,  pour obtenir de saintes vocations sacerdotales et religieuses.

“Le sacerdoce, c’est l’amour du Cœur  de Jésus” disait le saint curé d’Ars.

Partager cet article

Repost 0
Published by oblatio-munda
commenter cet article

commentaires

Nous Contacter

Oblatio Munda

rpguerard.JPG

« Il faut que dure sur terre l’Oblation pure,

l’Oblatio munda.

Certains me prêtent l’intention de vouloir “ sauver

l’Église ”. Je refuse au contraire de m’associer avec

ceux qui professent ce propos “ in directo ”.

Car Dieu seul, Jésus seul sauvera Son Église dans

le Triomphe de Sa Mère. De ce fait, je suis certain.

Je n’ai pas à savoir le “ comment ”.

Par contre, je crois devoir tout sacrifier, faire tout ce

qui est en mon pouvoir, pour que perdure sur terre

l’Oblatio munda ».

Mgr Guérard des Lauriers

(Sodalitium n° 13, mars 1988)

  Spiritual Father of Sedevacantsm

«  Je ne me suis pas fait prêtre pour

commettre des sacrilèges ».

Padre Joaquin Saenz y Arriaga, S.J.

   p.barbara

« Le devoir de défendre la Messe est

un honneur et c’est une grâce ».

Père Noël Barbara

  

vinson

« Nous avons un phare de vérité, c’est Rome !

Soyons des passionnés de Rome. Ayons pour

certain que celui qui est désaffectionné

de Rome est déjà tombé dans l’erreur ;

et qu’on ne peut être dans une erreur

(fondamentale, sérieuse) sans qu’il y ait

une désaffection pour Rome. Demandons

cet amour pour la Vérité et pour l’Eglise ».

 Père Georges Vinson

   

null  Le blog en espagnol

 

 

Recherche

Catégories