Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2016 6 04 /06 /juin /2016 20:44

 LITANIES DU SACRÉ CŒUR DE JÉSUS

 

K

ýrie, eléison.

Christe, eléison.

Kýrie, eléison.

Christe, audi nos. 

Christe, exáudi nos. 

Pater de cælis Deus, miserére nobis.

Fili Redémptor mundi Deus,

Spíritus Sancte Deus,

Sancta Trínitas unus Deus,

Cor Jesu, Filii Patris ætérni, miserére nobis.

Cor Jesu, in sinu Vírginis Matris a Spíritu Sancto formátum,

Cor Jesu, Verbo Dei substantiáliter unítum,

Cor Jesu, majestátis infinítæ,

Cor Jesu, templum Dei sanctum,

Cor Jesu, tabernáculum Altíssimi,

Cor Jesu, domus Dei et porta cæli,

Cor Jesu, fornax ardens caritátis,

Cor Jesu, justítiæ et amóris receptáculum,

Cor Jesu, bonitáte et amóre plenum,

Cor Jesu, virtútum ómnium abýssus,

Cor Jesu, omni laude digníssimum,

Cor Jesu, rex et centrum ómnium córdium,

Cor Jesu, in quo sunt omnes thesáuri sapiéntiæ et sciéntiæ,

Cor Jesu, in quo hábitat omnis plenitúdo divinitátis,

Cor Jesu, in quo Pater sibi bene complácuit,

Cor Jesu, de cuius plenitúdine omnes nos accépimus,

Cor Jesu, desidérium cóllium æternórum,

Cor Jesu, pátiens et multæ misericórdiæ,

Cor Jesu, dives in omnes qui ínvocant te,

Cor Jesu, fons vitæ et sanctitátis,

Cor Jesu, propitiátio pro peccátis nostris,

Cor Jesu, saturátum oppróbriis,

Cor Jesu, attrítum propter scélera nostra,

Cor Jesu, usque ad mortem obédiens factum,

Cor Jesu, láncea perforátum,

Cor Jesu, fons totíus consolatiónis,

Cor Jesu, vita et resurréctio nostra,

Cor Jesu, pax et reconciliátio nostra,

Cor Jesu, víctima peccatórum,

Cor Jesu, salus in te sperántium,

Cor Jesu, spes in te moriéntium,

Cor Jesu, delíciæ sanctórum ómnium,

Agnus Dei, qui tollis peccáta mundi, parce nobis, Dómine.

Agnus Dei, qui tollis peccáta mundi, exáudi nos, Dómine.

Agnus Dei, qui tollis peccáta mundi, miserére nobis.

 

S

eigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, écoutez-nous.

Jésus-Christ, exaucez-nous.

Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu,

Esprit-Saint, qui êtes Dieu,

Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu,

Cœur de Jésus, Fils du Père éternel, ayez pitié de nous.

Cœur de Jésus, formé par le Saint-Esprit dans le sein de la Vierge Mère,

Cœur de Jésus, uni substantiellement au Verbe de Dieu,

Cœur de Jésus, d’une infinie majesté,

Cœur de Jésus, temple saint de Dieu,

Cœur de Jésus, tabernacle du Très-Haut,

Cœur de Jésus, maison de Dieu et porte du Ciel,

Cœur de Jésus, fournaise ardente de charité,

Cœur de Jésus, sanctuaire de la justice et de l’amour,

Cœur de Jésus, plein de bonté et d’amour,

Cœur de Jésus, abîme de toutes les vertus,

Cœur de Jésus, très digne de toutes louanges,

Cœur de Jésus, Roi et centre de tous les cœurs,

Cœur de Jésus, en qui se trouvent tous les trésors de la sagesse et de la science,

Cœur de Jésus, en qui réside toute la plénitude de la divinité,

Cœur de Jésus, objet des complaisances du Père,

Cœur de Jésus, dont la plénitude se répand sur nous tous,

Cœur de Jésus, le désiré des collines éternelles,

Cœur de Jésus, patient et très miséricordieux,

Cœur de Jésus, libéral pour tous ceux qui vous invoquent,

Cœur de Jésus, source de vie et de sainteté,

Cœur de Jésus, propitiation pour nos péchés,

Cœur de Jésus, rassasié d’opprobres,

Cœur de Jésus, broyé à cause de nos crimes,

Cœur de Jésus, obéissant jusqu’à la mort,

Cœur de Jésus, percé par la lance,

Cœur de Jésus, source de toute consolation,

Cœur de Jésus, notre vie et notre résurrection,

Cœur de Jésus, notre paix et notre réconciliation,

Cœur de Jésus, victime des pécheurs,

Cœur de Jésus, salut de ceux qui espèrent en vous,

Cœur de Jésus, espérance de ceux qui meurent en vous,

Cœur de Jésus, délices de tous les Saints,

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.


V.  Jesu mitis et húmilis Corde.

R.  Fac cor nostrum secúndum Cor tuum.

 

Orémus.  Omnípotens sempitérne Deus, réspice in Cor dilectíssimi Fílii tui et in laudes et satisfactiónes, quas in nómine peccatórum tibi persólvit, iísque misericórdiam tuam peténtibus, tu véniam concéde placátus in nómine ejúsdem Fílii tui Jesu Christi, qui tecum vivit et regnat in sǽcula sæculórum. R. Amen.

 

V.  Jésus, doux et humble de Cœur.

R.  Rendez notre cœur semblable au Vôtre.

 

Oraison.  Dieu tout-puissant et éternel, jetez les yeux sur le Cœur de Votre Fils bien-aimé ; agréez les louanges et satisfactions qu’il vous offre au nom des pécheurs, et daignez leur accorder le pardon qu’ils implorent de Votre miséricorde, au nom de ce même Jésus-Christ, qui vit et règne avec Vous, dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.



 

ACTE DE RÉPARATION AU SACRÉ CŒUR DE JÉSUS

 

T

rès doux Jésus, Vous avez répandu sur les hommes les bienfaits de votre charité, et leur ingratitude n’y répond que par l’oubli, le délaissement, le mépris. Nous voici donc prosternés devant votre autel, animés du désir de réparer, par un hommage spécial, leur coupable indifférence et les outrages dont, de toutes parts, ils accablent votre Cœur très aimant.

Cependant, nous souvenant que nous-mêmes, nous nous sommes dans le passé rendus coupables d’une si indigne conduite, et pénétrés d’une profonde douleur, nous implorons d’abord pour nous-mêmes votre miséricorde. Nous sommes prêts à réparer, par une expiation volontaire, les fautes que nous avons commises, tout prêts aussi à expier pour ceux qui, égarés hors de la voie de salut, s’obstinent dans leur infidélité, refusant de Vous suivre, Vous, leur Pasteur et leur Chef, ou, secouant le joug si doux de votre loi, foulent aux pieds les promesses de leur baptême.

Nous voudrions expier pour tant de fautes lamentables, réparer pour chacune d’elles : désordre de la conduite, indécence des modes, scandales corrupteurs des âmes innocentes, profanation des dimanches et des fêtes, blasphèmes exécrables contre Vous et contre vos Saints, insultes à votre Vicaire et à vos prêtres, abandon et violations odieusement sacrilèges du divin sacrement de votre amour, péchés publics enfin des nations qui se révoltent contre les droits et l’autorité de votre Eglise.

Que ne pouvons-nous effacer de notre propre sang tant d’offenses ! Du moins, pour réparer votre honneur outragé, nous Vous présentons cette même satisfaction que Vous avez offerte à votre Père sur la croix et dont Vous renouvelez l’offrande chaque jour, sur l’autel ; nous Vous la présentons, accompagnée de toutes les satisfactions de la Très Sainte Vierge votre Mère, des Saints, des chrétiens fidèles. Nous Vous promettons, de tout notre cœur, autant qu’il dépend de nous et avec le secours de votre grâce, de réparer nos fautes passées, celles de notre prochain, l’indifférence à l’égard d’un si grand amour, par la fermeté de notre foi, la pureté de notre vie, la docilité parfaite aux préceptes de l’Evangile, à celui surtout de la charité. Nous Vous promettons aussi de faire tous nos efforts pour Vous épargner de nouvelles offenses et pour entraîner à votre suite le plus d’âmes possible.

Agréez, nous Vous en supplions, ô très bon Jésus, par l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie Réparatrice, cet hommage spontané d’expiation ; gardez-nous, jusqu’à la mort, inébranlablement fidèles à notre devoir et à votre service, accordez-nous ce don précieux de la persévérance qui nous conduise tous enfin à la patrie où, avec le Père et le Saint-Esprit, Vous régnez, Dieu, dans les siècles des siècles.  Ainsi soit-il.

   


 

CONSÉCRATION DU GENRE HUMAIN AU SACRÉ CŒUR DE JÉSUS

 

(Pie XI, Encyclique Quas Primas, 11 Déc. 1925)

 

T

rès doux Jésus, Rédempteur du genre humain, jetez un regard sur nous, qui sommes humblement prosternés devant votre autel. Nous sommes à vous, nous voulons être à vous ; et, afin de pouvoir vous être plus étroitement unis, voici que, en ce jour, chacun de nous se consacre spontanément à votre Sacré-Cœur.

Beaucoup ne vous ont jamais connu ; beaucoup ont méprisé vos commandements et vous ont renié. Miséricordieux Jésus, ayez pitié des uns et des autres, et ramenez-les tous à votre Sacré-Cœur.

Seigneur, soyez le Roi, non seulement des fidèles qui ne se sont jamais éloignés de vous, mais aussi des enfants prodigues qui vous ont abandonné ; faites qu’ils rentrent bientôt dans la maison paternelle, pour qu’ils ne périssent pas de misère et de faim.         

Soyez le Roi de ceux qui vivent dans l’erreur, ou que la discorde a séparés de vous ; ramenez-les au port de la vérité et  à l’unité de la Foi, afin que bientôt il n’y ait plus qu’un seul troupeau et qu’un seul pasteur. Soyez le Roi de tous ceux qui sont encore égarés dans les ténèbres de l’idolâtrie et de l’islamisme, et ne refusez pas de les attirer tous à la lumière de votre royaume. Regardez enfin avec miséricorde les enfants de ce peuple qui fut jadis votre préféré ; que sur eux aussi descende, mais aujourd’hui en baptême de vie et de rédemption, le Sang qu’autrefois ils appelaient sur leurs têtes.    

Accordez, Seigneur, à votre Eglise une liberté sûre et sans entraves ; accordez à tous les peuples l’ordre et la paix ; faites que, d’un pôle du monde à l’autre, une seule voix retentisse : Loué soit le divin Cœur qui nous a acquis le salut ! A lui honneur et gloire dans tous les siècles !  Ainsi soit-il.  

Partager cet article

Repost 0
Published by oblatio-munda
commenter cet article

commentaires

Nous Contacter

Oblatio Munda

rpguerard.JPG

« Il faut que dure sur terre l’Oblation pure,

l’Oblatio munda.

Certains me prêtent l’intention de vouloir “ sauver

l’Église ”. Je refuse au contraire de m’associer avec

ceux qui professent ce propos “ in directo ”.

Car Dieu seul, Jésus seul sauvera Son Église dans

le Triomphe de Sa Mère. De ce fait, je suis certain.

Je n’ai pas à savoir le “ comment ”.

Par contre, je crois devoir tout sacrifier, faire tout ce

qui est en mon pouvoir, pour que perdure sur terre

l’Oblatio munda ».

Mgr Guérard des Lauriers

(Sodalitium n° 13, mars 1988)

  Spiritual Father of Sedevacantsm

«  Je ne me suis pas fait prêtre pour

commettre des sacrilèges ».

Padre Joaquin Saenz y Arriaga, S.J.

   p.barbara

« Le devoir de défendre la Messe est

un honneur et c’est une grâce ».

Père Noël Barbara

  

vinson

« Nous avons un phare de vérité, c’est Rome !

Soyons des passionnés de Rome. Ayons pour

certain que celui qui est désaffectionné

de Rome est déjà tombé dans l’erreur ;

et qu’on ne peut être dans une erreur

(fondamentale, sérieuse) sans qu’il y ait

une désaffection pour Rome. Demandons

cet amour pour la Vérité et pour l’Eglise ».

 Père Georges Vinson

   

null  Le blog en espagnol

 

 

Recherche

Catégories